Lobbying: les 10 entreprises qui dépensent le plus

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En croisant les données du bilan annuel des déclarations de représentants d’intérêts recueillies par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le magazine Capital a identifié les dix entreprises et organisations professionnelles qui ont consacré le plus d’argent au lobbying en 2018. « Une dizaine d’entreprises et d’organisations professionnelles ont dépensé près d’un million d’euros pour leurs activités de lobbying en 2018 », écrit le journal, qui poursuit : « Au sein de cette short list dont les émissaires ciblent en priorité les parlementaires (67 % des actions de lobbying en 2018, selon le rapport) et le gouvernement (56 %), on retrouve quelques fleurons du CAC 40. À l’image de la multinationale Veolia. Ainsi, le spécialiste de la distribution d’eau et de l’assainissement a dépensé entre 900 000 et 1 million d’euros pour l’ensemble de ses activités de lobbying (réunions, courriers, discussions informelles…) en 2018. Objectif : renforcer sa position dans les collectivités locales (Grand Lyon, Île-de-France…) et les entreprises où la société est implantée, mais aussi partir à la conquête de nouveaux marchés. Leader mondial des ventes de véhicules particuliers, le groupe Renault n’a pas non plus négligé ses dépenses de lobbying en 2018, avec une enveloppe comprise entre 800 000 et 900 000 euros. »