Prêts garantis par l’Etat: au bonheur des milliardaires

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son roman Au bonheur des dames, onzième volume de la série des Rougon-Macquart, Émile Zola (1840-1902), invite ses lecteurs, en 1883, à découvrir le nouvel univers des grands magasins qui ont éclos sur les grands boulevards parisiens sous le Second empire, et à comprendre du même coup certains des mécanismes de ce capitalisme qui prend son envol à cette époque, et donne à l’argent un pouvoir jusque-là inégalé.