Le mythe fatal de l'infaillibilité de l'Etat

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Etymologie mise à part, le mythe, et le dogme, de l'impossibilité qu'un Etat puisse faire faillite sont inséparables de l'idée que l'Etat, contrairement à ce qu'affirmait notamment Ronald Reagan (qui n'en avait qu'une d'idée, celle-là), est toujours partie de la solution, jamais du problème. Avec la crise des dettes souveraines dans la zone euro, dont les développements les plus dramatiques sont encore à venir, on constate au contraire que l'Etat est en faillite parce qu'il a failli. Ses finances sont délabrées parce que ses politiques ont été calamiteuses.