Draghi: L'euro est irréversible, fort et populaire

Par
Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), a livré jeudi un vibrant plaidoyer en faveur de l'euro, jugeant qu'évoquer même l'idée d'une Italie qui renoncerait à la monnaie unique serait en soi dommageable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RIGA (Reuters) - Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), a livré jeudi un vibrant plaidoyer en faveur de l'euro, jugeant qu'évoquer même l'idée d'une Italie qui renoncerait à la monnaie unique serait en soi dommageable.