Franc suisse : la banque nationale capitule

Par

La Banque nationale suisse a abandonné brutalement jeudi 15 janvier le plafond de 1,20 franc suisse pour un euro, défendu à grands frais depuis trois ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Banque nationale suisse (BNS) a annoncé brutalement jeudi matin qu’elle cessait immédiatement de défendre le plafond de 1,20 franc suisse (FS) pour un euro, provoquant dans les minutes suivantes une réévaluation de la devise helvétique face à la monnaie unique qui a momentanément dépassé les 40 %. Au plus bas, l’euro ne valait plus que 85 centimes de franc suisse, avant de rebondir légèrement au-dessus de la parité. L’abandon d’une politique mise en place il y a trois ans pour protéger l’industrie nationale des effets d’une monnaie trop forte a provoqué un bain de sang à la Bourse de Zürich, où la chute de l’indice approchait les 10 %.