Dividendes: Philipe ne souhaite pas se substituer aux entreprises

Par
La redistribution des dividendes aux actionnaires n'est pas illégitime et le gouvernement n'entend pas se substituer aux entreprises sur cette question, souligne le Premier ministre Edouard Philippe dans une interview au Monde publiée mardi au lendemain de la parution d'une étude de l'ONG Oxfam.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La redistribution des dividendes aux actionnaires n'est pas illégitime et le gouvernement n'entend pas se substituer aux entreprises sur cette question, souligne le Premier ministre Edouard Philippe dans une interview au Monde publiée mardi au lendemain de la parution d'une étude de l'ONG Oxfam.