Facebook durcit les règles des vidéos en direct après Christchurch

Par
Facebook a annoncé mercredi de nouvelles restrictions à la diffusion en direct de vidéos sur sa plate-forme ainsi qu'un partenariat de recherche doté de 7,5 millions de dollars (6,7 millions d'euros) pour améliorer ses capacités d'analyse des images, deux mois après les attentats de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Facebook a annoncé mercredi de nouvelles restrictions à la diffusion en direct de vidéos sur sa plate-forme ainsi qu'un partenariat de recherche doté de 7,5 millions de dollars (6,7 millions d'euros) pour améliorer ses capacités d'analyse des images, deux mois après les attentats de Christchurch en Nouvelle-Zélande.