Airbus contre toute interférence publique dans le futur avion de combat

Par
Le projet européen de développer un avion de combat de nouvelle génération pourrait tourner au désastre si les différents Etats y prenant part exigent des sites de production ou des fournisseurs particuliers, a déclaré Tom Enders, le président exécutif d'Airbus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Le projet européen de développer un avion de combat de nouvelle génération pourrait tourner au désastre si les différents Etats y prenant part exigent des sites de production ou des fournisseurs particuliers, a déclaré Tom Enders, le président exécutif d'Airbus.