Ford privilégie la fermeture de l’usine de Blanquefort, dit Le Maire

Par
Ford privilégie la fermeture de l’usine de Blanquefort (Gironde), avec 847 pertes d'emplois à la clé, au détriment d’une reprise par le groupe belge Punch, a déclaré lundi le ministre français de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BORDEAUX (Reuters) - Ford privilégie la fermeture de l’usine de Blanquefort (Gironde), avec 847 pertes d'emplois à la clé, au détriment d’une reprise par le groupe belge Punch, a déclaré lundi le ministre français de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire.