Finalement, «la perte triple A ne serait pas un cataclysme» (le gouvernement)

Par
L'agence Standard & Poor's a placé sous surveillance négative les pays de la zone euro et envisage d'abaisser de deux crans le AAA de la France. Moody's menace de faire de même.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Après avoir «tout mis en œuvre» pour sauver le triple A de la France (François Baroin, fin novembre), après avoir estimé que le programme du PS «vaudrait à la France de voir sa note dégradée en deux minutes» (François Baroin encore, mais en octobre, devant l'UMP), après deux plans d'austérité censés rassurer «les marchés», changement de langage à la tête du pouvoir. Nicolas Sarkozy assure désormais que cette dégradation ne serait «pas insurmontable» et Alain Juppé «pas un cataclysme».

L'agence Standard & Poor's a placé sous surveillance négative les pays de la zone euro et envisage d'abaisser de deux crans le AAA de la France. Moody's menace de faire de même.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale