Laurence Parisot souhaite obtenir un CDI au Medef

Par

Profitant de l’accord sur la réforme du marché du travail, la présidente de l'organisation patronale a lancé une réforme statutaire pour pouvoir se maintenir à son poste. Ses détracteurs parlent d’une « poutinisation » du mouvement. En dépit de fortes oppositions, elle pourrait réussir, tant les dirigeants d’entreprise se désintéressent du Medef.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle réfléchit. Elle n’écarte pas la possibilité de briguer un nouveau mandat à la tête du Medef en juillet. Devant la presse, le 15 janvier, Laurence Parisot a choisi le flou sur ses intentions, en les présentant comme de simples interrogations. Pour nombre de membres du mouvement patronal, il ne s’agit que d’un simple effet de style : Laurence Parisot souhaite prolonger son mandat à la tête du Medef.