Eurex : Bercy était au courant !

Par

Le ministère des finances se mure dans le silence depuis la polémique sur le contrat à terme sur la dette française, qui est lancé ce 16 avril. Selon nos informations, non seulement il était averti du projet de la société allemande Eurex, mais il avait même commencé à en faire la promotion. L'Élysée pouvait-il ignorer une telle initiative ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Silence radio ! Une herse s’est abattue devant la forteresse de Bercy, depuis que l’annonce par la société allemande Eurex de la création d’un nouveau contrat à terme sur la dette française est devenue un sujet politique (notre précédent article ici). Brusquement, plus personne ne parle. Ni l’Agence France Trésor, pourtant placée aux premiers rangs puisqu’elle est chargée de gérer la dette française, ni le directeur du Trésor, qui normalement préside ladite agence mais est aux abonnés absents, ni le cabinet du ministre des finances, François Baroin, qui lui aussi joue les filles de l’air. Étrange attitude pour un sujet qui relève de l’intérêt général alors que cet outil financier est lancé ce lundi 16 avril.