Pourquoi y aller par quatre chemins ? Dans une lettre adressée, le 22 juin 2016, au ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, les représentants de l’industrie agroalimentaire et de la distribution ont exigé qu’on « mette fin » à des travaux du laboratoire du professeur Serge Hercberg, président du Plan national nutrition santé (PNNS). En cause, une recherche scientifique sur l’étiquetage nutritionnel simplifié qu’ils jugent inappropriée. Stéphane Le Foll n’est pourtant pas ministre de la santé, mais il a déjà répondu favorablement aux plaintes du lobby agroalimentaire. Cette fois, c’est de la censure d’un travail scientifique qu’il s’agit.