Alès Groupe va pouvoir continuer à discuter avec ses créanciers

Par
Alès Groupe a annoncé mardi avoir obtenu de ses créanciers bancaires et obligataires qu'ils suspendent leur demande d'exigibilité jusqu'au 15 janvier 2019 pour pouvoir poursuivre ses discussions sur la renégociation de ses conditions de financement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Alès Groupe a annoncé mardi avoir obtenu de ses créanciers bancaires et obligataires qu'ils suspendent leur demande d'exigibilité jusqu'au 15 janvier 2019 pour pouvoir poursuivre ses discussions sur la renégociation de ses conditions de financement.