Un échec du plan "Pace" pour Opel serait très grave, dit Tavares

Par
Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA, a déclaré jeudi qu'un échec du plan de redressement d'Opel aurait des conséquences très graves pour les salariés de la filiale allemande et pour la société dans son ensemble.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA, a déclaré jeudi qu'un échec du plan de redressement d'Opel aurait des conséquences très graves pour les salariés de la filiale allemande et pour la société dans son ensemble.