Contre la loi sur le travail, étudiants et lycéens répondent présent

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 17/03/2016 20:25
  • Par

Les étudiants ? Quels étudiants ? Toujours les mêmes, ceux qui sont en train de trainer leurs guêtres sur le banc de facs où ils n'ont aucun avenir, et qui se sont faits jetés de tout le reste ou presque. Allez donc voir la mobilisation dans les IUT, BTS, écoles d'ingénieurs ou de commerce, IEP etc, et le poids des syndicats étudiants dans ces filières, vous ne serez pas déçus. Donc cessez de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Ce n'est pas "les étudiants se mobilisent", c'est "certains étudiants se mobilisent".

Ok sur le fond, par contre le correcteur d'orthographe est votre ami. Clin d'œil

Il y avait plus direct comme panneau dans la manif :

La nuit c'est pour baiser pas pour travailler

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Aucune argumentation de fonds. juste des pontifes surannés

Effectivement ;)

Vous n'imaginez même pas à qu'elle point la jeunesse est frustrée et ne se reconnais pas dans ce monde.

Le plus beau slogan pour moi est: travailler pour vivre et non vivre pour travailler.

Alors si tout le monde pouvait profiter de cet élan pour descendre dans la rue et renversé tous ça.

Tous les jours, je lis sur mediapart qu'il faut un podemos/syriza à la Française... nous y sommes, le mouvement  n'est pas formé mais il est la. Des amis qui n'ont jamais manifestés était la... des nouvelles têtes émergents.

Nous avons tous besoin d'espoirs et la encore plus parce que sinon c'est terminé.

Au fond de moi j'espère qu'une seul chose, qu'ils fassent passer la loi en force...

Comme les "casseurs", je les comprends et les soutiens  peu importe si des personnes trouvent que sa décrédibilise le mouvement mais n'imagine a qu'elle point le monde est violent. Tous les jours mes amis me disent,"comment on va faire","je n'y crois plus"et le pire"on ne pourra jamais être heureux".

Toutes la frustration accumulée depuis des années avec l'impression que personne ne voit que nous inventons plein de choses, on partage également plein de choses.

Alors la violence s'expriment mais qui est responsables?

Désolé pour le pavé mais c'est juste pour vous montrer à qu'elle point nous sommes en colère.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Ah! Bon ? De même probalement qu'il n' y avait qu'un Fraisse à être est contre l'aéoport de VOTRE dame des landes. C'est donc our ça que le pouvoir n'en a pas tué d'autre !

 

comme toute s les généralités ce que vosu ecrivez n a vraiment pas grand sens

libre a vous d e penser que les jeunes qui ont 25 ans sont plus ci ou ca que ceux qui ont 35 ans, qui ont aussi manifesté contre le CPE au ca soù vosu lauriez oublié

de toute facon on dit ca a toute sles générations, seul l avenir dira si ec sjeunes seront plua à gauche, plsu genereux, moins racistes ou pas que leurs ainés/

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

soutenir le s casseurs cest d el infantilisme politique

et contrairement à ce qu e vous dites ca ne correspond pas du tout à l etat d esprit des juenes (si cette genéralité, les jeunes , a un sens ) que je trouve au contraire respectueux du bien public

bien sur on trouve toujours de scasseurs dan sle smanifs , mais ce ne sont pas souventd es etudiants croyez moi

A Lyon ce sont les lycéens qui menaient rondement la danse en tête de manif, qui était en grande majorité composée de jeunes. Apparemment les salariés ont du mal à faire la grève pour aller manifester.

Les jeunes ont découvert et beaucoup apprécié mon porte-parole à 4 Pattes avec sa chasuble "NON à la LOI D'ESCLAVAGE" et "NON à la PRÉCARITÉ À VIE"

https://t.co/qIzviW7Ybh 

 

 

dsc-1411 dsc-1411

Le réactionnaire c'est vous ! Merci de garder vos insultes pour vous. Explication pour vous.  J'ai le sentiment que ces "manifs" seront sans aucun effet positif. Ni pour les salariés, ni pour les décideurs  ( ceux qui font l'économie qui créent de l'emploi, qui versent des salaires (!), nnotion inconnue pour vous comme pour les lycéens qui manifestent  ) . Ce pays , le nôtre, souffre d'un chômage de masse dont les impacts sociaux seront,  et sont déjà , catastrophiques. Toutes les catégories sociales souffrent en France ( jeunes sans emploi, agriculteurs, patrons de PME (et donc leurs salariés) , micro-entrepreneurs, artisans, medecins etc...) . Je ne commente ni la manifestation mais seulement l'article qui n'est pas assez centré sur la réalité économique. 

Les jeunes sont déterminés  dites vous? Savez vous que vous êtes  manipulés  par  les futurs  cadres du  ps.?qui se jouent de votre avenir mais qui veulent assurer le leur.....voir la carriere de Bruno  julliard. ..malek boutih,julien dray manuel valls etc .....

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

que direz vous d'un "patron"  qui ne fait rien pour faire évoluer son entreprise , la moderniser , monter en gamme ; et qui trouve la seule solution c'est celle de licencier pour récupérer un peu de marge ?

 

chiche je vous propose de faire du trapeze mais vous comprenez sans filet et sans longe de sécurité , et si vous tombez c tout pour vous

vous signez ?

et si cela me plait pas j'ai le droit de décrocher le trapeze

Exactement la rhétorique des partisans de la "concurrence libre et non faussée Langue tirée" pour un résultat "mirobolant de pauvreté" en Italie, Royaume-Uni, Allemagne et Espagne, Portugal, Grèce alors que d'après les zélateurs libéraux celà devait amener la prospérité ( ce qui est vrai mais elle ne concerne que les 1% et le reste advienne que pourra). Au fait vous avez jeter un oeil sur l'article concernant les "Jobs Acts" en Italie ?

Vous confirmez que vous êtes réactionnaire car vous méprisez les Lycéens et vouloir revenir au "Capitalisme sauvage"  du type XIXème siècle et qui s'accompagne de la présence des "Barons voleurs" va nécessairement s'accompagner de révoltes et Révolutions comme au XIXème siècle.

PS : En ce qui concerne votre dernière phrase, je vous conseille "Le Point", "L'Express", "Le Figaro" qui eux savent réellement ce qu'est la "réalité économique" et qui tout le monde le sait d'une "objectivité" et d'une "impartialité" indiscutable.

Vive l'école de la République!

Que c'est môche de lire pareille chose. Si vous êtes un retraité qui a bénéficié de la retraite à ... 60 ans, remerciez donc tous ces "va-nu-pieds d'étudiants de fac" qui ont manifesté pour que vous y ayez droit. De même pour la santé, le droit à l'instruction, etc...

En fait, vous ne méritez qu'une chose, vous et ceux qui pensent comme vous, que :

- les jeunes et les syndiqués ne manifestent que pour leurs propres intérêts.

Autrement dit, qu'ils obtiennent satisfaction pour leurs revendications, mais pas pour vous. Exemple, si des salariés ne veulent travailler que 32 ou 35 h, eh bien que le patron les satisfasse. Par contre, ceux qui n'auront rien demandé, qu'ils travaillent 70 h/semaine si ça les chante.

Bref, en clair, que la "loi KHOMRY" soit uniquement appliquée à ceux qui approuvent, il semble qu'ils sont légion à droite, si on en juge par la réaction de leurs élus. Mais qu'elle ne soit pas appliquée à ceux qui n'en veulent pas, notamment ceux qui se situent plutôt à gauche.

Pourquoi chercher des complications quand ça peut être aussi simple.

Bien dit. Vous êtes la "génération Mittérand", celle qui a crû qu'il fallait enfin enterrer la hache de guerre. Vous (votre génération) avez été hypnotisé par le discours lénifiant du moment sans vous rendre compte que ça conduisait à la société d'aujourd'hui.

Nous, les parents, on a bien essayé de veiller au grain, d'ailleurs, on a fait sauter Jospin en 2002. Mais grand mal nous en a pris car la suite a été brutale et surtout on s'est rendu compte que droite et PS = même combat, libéralisme à fond ! Pourtant, tout le monde aurait du s'attarder sur l'emploi récurrent de certains mots qu'ils (les élus, certains intellectuels) qu'ils nous rabachaient à longueur de journée : l'individu par ci l'individu par là, signe annonciateur de l'abandon du socialisme.

A la limite, soyons fous, vous les jeunes, vous devriez pouvoir porter plainte pour tromperie, mensonge, abus de confiance,contre tous ces menteurs qui vous ont fait croire qu'en étudiant beaucoup et loin vous auriez un emploi garanti, un CDI sans aucun problème. C'EST FAUX. On le voit bien aujourd'hui !

 

Félicitations HABITUS. Pour moi, c'est ça le rêve français, se hisser en haut par son intelligence et sa seule volonté, sans rien devoir aux réseaux.

Avez-vous vu la honte suprême dans laquelle est tombée, en direct, PARISOT, l'ex-médef envers le président de l'UNEF, W. MARTINET, dimanche dernier à Canal+ ? Elle lui a proposé un emploi en .... CDI ! Vous voyez, quand ils veulent les patrons, ils peuvent !

Oui et bien moi j'ai 56 ans et c'est encore pire que vous. Comme il est difficile de se regarder dans une glace et de se dire j'ai vécu une vie de mouton. Bonne nouvelle nous en avons pris conscience la rebellion individuelle n'est que plus grande. Si chacun se rebelle quelque soit son âge et en fonction de ses possibilités croyez les choses vont changer.

entièrement d'accord

dans le secteur que je suis pour mon syndicat (sante/sociaux) dans le rhône ,les salariés ont beaucoup fait grève et manifester le 9 mars, ils ont recommancés pour défendre la convention collective 66 , le 15 mars, ils fait des débrayages le 17 mars , mais sans venir à la manif ,car chaque heure de grêve coute de l'argent, beaucoup de salariés comprennent que la bagarre va être dure donc ils se préparent pour le 31mars .

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Je suis d'accord avec vous mais ne commençons pas à faire du BBB38 à l'envers ; les jeunes contre les vieux, c'est encore un autre poncif à la con. Les 50 dont je fait parti en ont gros sur la patate du tournant qu'a pris une société que bon nombre de jeunes cons dirigent déjà. Vous êtes plus jeune, plein d'energie et de vitalité,ok , mais plus concernés, là, vous vous trompez.

En tout cas, les plus de 60, dont je suis, semblent plus motivés...il est vrai que beaucoup ont connu 68...et s'en souviennent ! Langue tirée

Sourire Yes ! (comme ils disent)

Tout ce que BBB38 a réussi à ramasser sur ce fil, c'est:

UNE BONNE VOLEE DE BOIS VERT !

RigolantLangue tirée

"ceux qui sont en train de trainer leurs guêtres sur le banc de facs"

Pourquoi les trolls de droite arrivent ils souvent en premier dans les commentaires? Sont ils infiltrés dans la rédaction même? ce que dit celui là est un copié-collé de ce qui est dit à chaque mouvement: les étudiants seraient manipulés par une bande de bons à rien...Vous allez voir, le 31, les salariés vont descendre dans la rue. Et je suppose que cette fois ce sera les sales rouges qui traînent dans les usines? Faut changer de disque, mon vieux, celui là a fait son temps.

Ben je préfère ces étudiants là plein de vie, d'humour, enthousiastes et qui savent encore rêver qu'aux petits vieux des écoles de commerce et autre écoles d'ingénieurs

Manifestation contre la loi El Khomri, Lille le 17 mars 2016 © Jean-Pierre Meeschaert Manifestation contre la loi El Khomri, Lille le 17 mars 2016 © Jean-Pierre Meeschaert
et j'ai passé un moment sympa à marcher, discuter échanger avec eux dans les rues de Lille hier et je remets ça dès que je peux. Quelques photos pour partager

+1

Manifestation contre la loi El Khomri, Lille le 17 mars 2016 © Jean-Pierre Meeschaert Manifestation contre la loi El Khomri, Lille le 17 mars 2016 © Jean-Pierre Meeschaert

Manifestation contre la loi El Khomri, Lille le 17 mars 2016 © Jean-Pierre Meeschaert Manifestation contre la loi El Khomri, Lille le 17 mars 2016 © Jean-Pierre Meeschaert

***

***

S'aimer n'interdit pas de baiser...et réciproquement ! Cool

En effet, dans sa stratégie de négation des accusations de pédophilie sur le clergé catholique, le pontife Barbarin use de poncifs surannés. Innocent

Rien à voir avec le sujet, je sais, mais ...pas pu résister !

"travailler pour vivre et non vivre pour travailler"

J'irais plus loin:

Travailler pour être utile et se sentir vivre, et non vivre pour travailler.

Vous pourriez reformuler ça en langage clair ? Incertain

Et c'est quoi, selon vous,  "la réalité économique". ? Surpris

Perso, je n'en vois pas d'autre que celle-ci:

Les 10% les plus riches tiennent en esclavage les 90% les plus pauvres. Ils ont à leur botte les politiciens qui fabriquent des lois à leur avantage. Ils s'assurent aussi des complicités à l'intérieur des 90% en leur distribuant quelques friandises, et en les formant dans ces "grandes écoles" à la finance, au commerce, marketing, publicité, et autres techniques d'aliénation.

les mêmes arguments qu'en début Mai 68, c(est drôle.......Non

Alain le taxi

Mon cher seth le cancer du néolibéralisme nous ronge mais ils ne le savent pas.VIVE LA JEUNESSE DE 2016

alain le taxi

Vous parlez certainement! des" Bourges" friqués!Pas de ceux qui bossent pour payer leurs études,et qui en fin d'études se verrons payer en dessous du smig!!!VOUS ME DONNEZ ENVIE DE VOMIR.

Je suis le " ce ne sont pas souvent des étudiants ces casseurs " en ayant vu perso un rejoindre les "forces de l'ordre" il y a qlq années !

Le 9 mars un petit groupe (gravitant au niveau des "anars ") s'escrimait à casser en passant des vitrines de banques - très pro, le casseur en chef opérait avec un cadenas en U de moto (facile à dissimuler accroché à l'épaule sous le blouson ) taguant au passage "'on ne fait pas d'omelette sans casser des banques" Ils se dressaient contre les gens alentour qui tentaient d'intervenir...  la police faisant là sérieusement défaut .

Enfin casseurs... si vous cassez des banques, Vinci je n'ai pas de problème et je le soutien par contre oui casser pour casser non. Et oui les manifestations se passent plutôt bien et sans casse.

C'est bien ce que je dis vous navez rien  compris 

  • Nouveau
  • 17/03/2016 20:27
  • Par

avec le beau temps rien de tel qu'une manif pour faire comme nos parents...

chaque génération d étudiant veut faire sa manif, ca a toujours été comme ca

moi en 86 on manifestait contre la loi devaquet , ca avait été un joyeux bordel 

aujourdhui c'est le tour de nos enfants' c'est un apprentissage politique 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

L'avenir pour l'humain ne porte aucune discrimination. Et pour le faire valoir dans l'immédiat de nos luttes, je souscris à  cette idée d'une manifestante :la jeunesse ne pourra pas entraîner seule un grand mouvement. Il faut que les travailleurs soient plus représentés . Peut-être faudrait-il réfléchir à organiser les manifs le samedi car faire grève coûte de l’argent et les salariés ne peuvent se le permettre avec la crise.

En outre, je suis  pour que les manifestations ne se concentrent pas qu' à Paris comme ce fût le cas parfois . On ne manifeste pas pour faire de la pub ou du gros spectacle. Tous les citoyens et citoyennes doivent pouvoir exprimer leurs revendications là où ils vivent et travaillent pour créer ainsi des solidarités sur place (ou les environs proches). C'est le plus important selon moi.

Tiens, c'est marrant, en 68, c'est "nos parents" qui nous accusaient de nous faire entraîner par nos copains. Et les arguments de fainéantise, de "fils de bourges", de "pas comprendre", d'être suivistes qui réapparaissent, à peine ripolinés.

Le neuf, c'est que ce sont apparemment les sections lycées pro et alternance qui sont le plus représentées. Déjà depuis quelques années, ce sont les plus réactifs. Ça va être dur de les faire passer pour des nantis.

que veux tu ...

le but du systeme est de produire des robots biologiques incapables de penser par eux mêmes , executant des taches stupides .

tu nais , tu vis , tu meurs mais sans avoir conscience de ta propre existence ; c'est ce qu'ils veulent ...

alors des individus qui ont encore une activité neuronale , c'est un danger pour que le systeme s'effondre ; tu dois deja avoir autour de toi des camarades au regard vide , limite zombis qui ne font que vivre par réaction aux stimulis qu'ils recoivent .

rien que le systeme educatif ne pousse pas a developper pas la capacité de raisonnement .

 

 

On ne veux pas faire des manifs pour faire des manifs, on veux simplement un avenir.

 

On ne veux pas faire des manifs pour faire des manifs, on veux simplement un avenir.

 

je lis tous les commentaires sur la jeunesse et les vieux et m'en amuse. Peut-on rappeler qu'il n'y a pas ici de conflit générationnel mais que nous sommes tous dans la même merde. Faut arrêter ces discours catégoriels qui nous font oublier l'essentiel - la lutte pour des intérêts communs - et ne mènent nulle part.

Afficher l'image d'origine

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/72/70/e8/7270e8d24ce10baa581b5e298b3f7e99.jpg

 

De l'importance des statistiques en politique (Réseau Salariat) © Réseau Salariat

Revenons aux fondamentaux

Le Salaire à Vie (Bernard Friot) © Usul2000

Et quoi qu' il nous en coute à nous les moins jeunes(62ans) on a merdé assumons, allez-y ,je et j' espère on, vous aidera du mieux qu' on peut, mais allez-y vous avez tous les droits sauf un:

PERDRE...!

Merci, je ne connaissais pas. Digne d'intérêt en effet.

Ce monsieur apporte de l'eau au moulin de l'UPR !

Dites vous simplement que la jeunesse à appris que nous étions le pays des lumières, nous les rallumons.

comme lumiere on est plutot les feux de détresse ou les feux arriere ;-)

"Ce n’est pas le grand soir, mais le crépuscule est encore possible pour le gouvernement. " dixit l'ouverture de ce papier. Ha bon ? Ce n'est pas le "grand soir"  ? De quel crépuscule s'agit-il ? Et après , c'est à dire lundi matin de la semaine prochaine, vous nous proposez quelle équipe gouvernementale?  Quelle République ? Quelles institutions ? Et surtout j'aimerais connaître "vos" solutions pour relancer l'emploi particulièrement dans les secteurs inconnus des "partenaires sociaux" , c'est à dire comment sauver l'économie, les PME, et surtout les 2 millions de jeunes sans emploi, sans scolarité, sans diplôme, sans formation. Pour eux les centrales syndicales n'ont rien fait, espérant bêtement que les " avantages acquis " allaient  "redescendre " et bénéficier à  toutes les populations actives mais  patatras c'est raté ! La précarité et le chômage de masse augmentent . Alors quel avenir pour les jeunes ... tres mal représentés ce jour, puisque seulement 2% de la population jeune est actuellement " mobilisée ". Depuis des semaines les articles de Médiapart sont des bulletins syndicaux ennuyeux et poussiereux qui ne reflètent pas la réalité. Il y a autant de langue de bois et de formules creuses dans ces articles que dans les déclarations de certains élus nationaux. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Et s'il fallait encore et toujours de reprendre ce vieux slogan de 68:

"Remettons l'imagination au pouvoir"!

Ce serait un bon début...Et il ya urgence, car le mur approche.

Mais il faudra avoir du courage et de l'ambition, pour oser ouvrir sur un monde de demain viable pou tous, avec les possibles prétenduement Utopiques, des nombreuses pistes à explorer pour ne plus simplement subir et accompagner la seule loi du libéralisme politico-financier dans son déclin mortifère, pour ne pas avoir pour seul espoir de pouvoir reconstruire... après sa chute.

 

 

 

vers l'abonne HABITUS. Votre commentaire ( stupide) est de la diffamation à mon encontre. Je l'ai signalé aux gestionnaires de Médiapart. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

 

"Manifestement vous gobez tous les clichés des médias mainstream ."

Et non! elle essaie de nous les faire gober.  

Madame s'offusque.Elle ne tolère pas la contradiction comme un certain Manuel Valls, signe que ........

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Pour les références economiques, on peut recommander plutôt Michel Husson, plus discret, son langage est clair et non verbeux, et hors dérive nationaliste. Un fil à plomb lutte de classe.

C'est plutôt nous qui devrions porter plainte contre Mme Vittori, car c'est sa vision de la société qui détruit la planète et nos relations sociales aujourd'hui.

Persévérer dans l'erreur et venir insulter ceux qui rêvent d'un monde meilleur devrait  tomber sous le coup de la loi.

Vous vous êtes trompé d'interlocuteur, je pense que vous vouliez répondre à Habitus...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Que des bons à rien,ils finirons tous avec un cdd.

Dans la réalité, il n'y a aucune différence entre un CDD et un CDI.

Bah, du moment que VOUS avez un CDI, c'est le rpincipal.

Ah bon? Ca c'est la meilleure 

ce sera vrai si la loi passe. Pour l'instant il subsiste encore des différences,même si un cdi le mal nommé n'a rien d'un emploi garanti .

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

a part dans la fonction publique, auciun emploi n'est garanti par definition/

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

vous devirez faire un procès à l'internationalesocialiste, elle ne s'est pas aperç u que le PS  était un Parti de droite dure qui usurpe le nom !  

Cela change des experts arrogants et ignares qui polluent l'ensemble des chaînes de télévision.

Eh oui.

La deuxième droite © Les Mutins de Pangée

Aujourd'hui, pour faire passer sa loi, Hollande joue le temps et la matraque. C'est pourquoi le mouvement contre la casse du Code du Travail, "Loi travail on n'en veut pas, On vaut mieux que ça" doit se structurer dans le temps, malgré les interventions policières.

La tactique à appliquer est celle de tout mouvement de masse légitime (l'opinion publique est majoritairement contre cette loi). L'Etat policier, s'il est sollicité, ne peut pas intervenir partout face à un mouvement massif, même s'il y a, en France, une  proportion relativement importante de forces de répression par habitant. Avec 145 000 policiers et environ 101 000 gendarmes, en tout, nous avons donc en moyenne environ 3,8 répressifs potentiellement utilisables pour 1000 habitants (source Wikipedia avec sources officielles). Ce qui place la France au niveau de la Belgique, mais en dessous de la Serbie (6,3 pour 1000) et de la Russie, qui est dirigée d'ailleurs par un ancien du KGB...

Avec Vigipirate renforcé et les interventions militaires à l'extérieur, l'armée française (hors gendarmerie) est déjà utilisée par ailleurs. Vu les restrictions budgétaires, ces effectifs peuvent difficilement augmenter fortement, sauf à rétablir la conscription ou un service militaire pour des civils. La fin éventuelle de l'état d'urgence (fin mai) pourrait pousser l'Etat répressif ("la main droite de l'Etat" selon Bourdieu) à redéployer une partie des militaires si l'affrontement continue et si Hollande et Valls s'obstinent vraiment. 

Pour le moment, ce sont les salariés et leurs organisations qui se sont mobilisés le 9 mars; le lycéens le 17 mars ; le 24 mars doit être le tour des Universités et des étudiants qui peuvent structurer le mouvement de la jeunesse et des jeunes salariés dans la durée. Avant le début d'une lutte générale, convergente et prolongée à partir du 31 mars, passant les vacances scolaires...Ce sont les conditions pour obtenir le retrait de cette loi contre les travailleurs... et probablement pour faire valser Valls, peut-être Macron (sans oublier El Khomri).

S'il vous plait ne confondez pas science et finance. La science ne calcule pas contrairement a la finance. Et surtout le coeur du probleme de cette loi n'est pas les avancees scientifiques (et technologiques) mais bel et bien la finance qui avance masquee pour imposer son mode de pensee. De plus, quand la science accumule du savoir et des connaissances, elle ne detruit pas, bien au contraire.

crime de forfaiture?

bon ben on va vous laisser à vos délires , je ne crois pas que ce soit l objectif de l unef ni même de la Cgt ! 

êtes vous capable de réfléchir politiquement et de voir le chemin qui peut mener d'une contestation contre la loi Khomry à une remise en cause plus fondamentale du système ? Comment croyez vous que commencent les révolutions ? par de petites revendications. L'unité n'est pas un slogan à brandir comme une amulette pour faire venir la tempête mais le résultat d'un processus long et complexe au cours des luttes et de l'expérience qu'en tirent les peuples. La constituante viendra elle même - ou pas - au cours de la maturation de la lutte comme un possible débouché politique. Pour le moment, nous n'en sommes pas là. L'objectif c'est le retrait de la loi Khomry. Une victoire sur ce terrain sera un encouragement à poursuivre en même temps qu'une formidable leçon de politique in vivo. Cessez d'anonner des slogans stériles qui ne peuvent mener qu'à la démobilisation.

"Je pense que nous nous trompons d'objectif en se fixant sur le retrait de la "loi travail"

Il me semble que c'est déjà bien en route, les jeunes ne nous ont pas attendus pour leur faire la leçon. Dès le départ, le mouvement "On vaut mieux que ça" est dans cette logique de prise en compte du global et pas seulement sur le retrait de la loi. Les jeunes ont compris instantanément que de la précarité qu'ils expérimentent déjà on les menait vers une précarité encore plus terrible.

Lisez seulement les pancartes...

"déposer le gouvernement"

Pfff... pour le remplacer par un autre? Pourquoi pas des élections, comme en 1968?

Les jeunes sont ce que nous avons tous été. Jeunes et maléables. Et la société éducative (enseignement, famille, milieu professionnel) sait en profiter. Ils sont sous l'influence et  formatés par par les syndicats qui défendent chacuns leur pré carré. Alors que nous avons juste à gagner leur confiance en leur facilitant l'accès à l'information Laissons les se faire leurs propres idées et inventer ce qui leur semble bon pour leur avenir. Ce n'est qu'aprés, si nous avons leur confiance qu'ils pourront accepter de les partager, de les discuter avec nous.

Laissons les construire la modernité. Cette modernité, ce besoin d'innovation que tous les vieux briscards de la politique appellent de leur voeux sans jamais vouloir la laisser s'exprimer de peur de perdre leur pouvoir.

Les jeunes n'ont pas besoin des syndicats pour connaitre les galères qui les attendent, ils ont déjà vu celles de leurs parents.

"On vaut mieux que çà" résume bien la situation. Ce slogan qui ne vient pas des syndicats mais de la jeunesse, je ne l'ai vu repris sur aucune des pancartes à Bordeaux.

Je reconnais ce que nous devons aux syndicats. Ils ont grandement rempli leur mission, jusqu'au jour où les composantes de la société ainsi que les technologies qui la gouvernent aient changé. Et je considère qu'ils sont plutôt maintenant un frein à l'émancipation.

Les technologies, et je suppose que vous parlez d'Internet et des réseaux sociaux sont des outils pour créer plus vite la solidarité en propageant l'information plus rapidement. Mais le seul objectif à atteindre pour changer l'avenir est de fédérer les colères, d'ordonner les revendications, de donner une unité aux luttes atomisées ... Et pour cela il ne peut y avoir que le syndicat, le collectif, la coordination ... Peu importe son nom. "Un frein à l'émancipation" ? S'émanciper de quoi ? De la lutte des classes ? De ne plus dire "ouvrier" ou "travailleur" ? "Les composantes de la société ont changées" ? C'est vrai qu'aujourd'hui on parle "collaborateur" au lieu de "salarié" mais c'est toujours la même trique dans la même main que se passe les dominants de père en fils ! Rien n'a changé sauf les apparences.

Bon "envoyé spécial"  vient de montrer un sujet filmé en caméra cachée dans une AG à Paris.

on commence à 500 étudiants ... Au bout de trois heures tout le monde se barre.

des étudiantes interrogées disent que c'est mou, que tout le monde s'en fout à l'intérieur du bahut...

À l'AG on passe au vote alors qu'ils reste 100 pelés et le blocage est voté à 4 voix de majorité...ça me rajeunit ! 

Bien dit  ! 

***

ca fait du bien de relire tous les combats de la gauche, la plupart gagnés in fine malgré l'obstruction des conservateurs et des réactionnaires ! 

'Ca donne de l'espoir pour la France 

Merci pour ce rappel très juste et nécessaire !

De plus, il y a, déjà; longtemps que l'ENA, dont on loue tant sa raison d'être, n'est plus qu'une boîte à fabriquer des crétins (Promotion Voltaire d'où sortent les Villepin, Royal, Hollande, Macron, et tous ces hommes de pouvoir) qui, pas à pas, détricotent le modèle social français pour imposer le modèle ultra-libéral où l'argent est roi.

Les mêmes vomissent tout pouvoir aux "masses" .. même un pouvoir d'achat !

Normal que des rentiers se foutent dans le fond de la "Croissance" :  leur argent croît et travaille tout seul ... non ? Et ce gouvernement incroyablement gauche ne fait que faciliter cette seule croissance là

Rien à rajouter Sourire

+1

Le syndrome du larbin (virus de la Mafia des riches de nos États répandu par la Loi de l'omertà) © Chantal Mino ps.éd.

  • Nouveau
  • 18/03/2016 02:17
  • Par

Un excellent article de Gérard Filoche qui dénonce le sketch grossier du " mauvais acteur Laurent Berger de la CFDT " et qui appelle en conclusion de sa démonstration détaillée et parfaitement argumentée à la GREVE GENERALE (!) Rien que ça ! Il a bien raison.

Un excellent millésime signé Gérard Filoche : "

"Quel enfumage ! Quelle comédie ! Le texte est aussi scélérat qu’avant, tout ça est honteux, tous ensemble du 17 au 31 mars : RETRAIT de la loi El Khomri ! "

 http://www.filoche.net/2016/03/16/quel-enfumage-quelle-comedie-pour-tenter-de-tromper-le-texte-est-aussi-scelerat-qu%E2%80%99avant-tout-ca-est-honteux-tous-ensemble-du-17-au-31-mars-retrait-de-la-loi-el-khomri/

Mais Laurent Berger n'a fait que prendre le relais complet dans le même état d'esprit - compte tenu du profil très réformiste (signifiant régression sociale généralisée pour les classes moyennes et populaires qu'ils font  passer hypocritement  pour du modernisme voire du progrès (le progrès par la régression chère au PS)  en culpabilisant les futurs victimes de ces   réformes anti-sociales  les traitant d'archaïques ou de rétrogrades) de la CFDT en faveur de l'Etat et du  Medef -  des Edmond Maire (proche du néocapitaliste Delors (à qui vous devait - lorsqu'il a été président de la Commission européenne de 1985 à 1995) toutes les dérégulations en faveur des multinationales industrielles et financières)  et de la Fondation Saint-Simon néocapitaliste), de Nicole Notat (appelé "La Tsarime" pour son caractère bien trempée et intransigeante qui plaisait énormément au grand patronat,  qui  après avoir quitté la sphère syndicale pour le privé a été récompensée  "pour ses bons et loyaux services" en étant nommée  présidente du club élitiste du Siècle où se retrouvent une fois par mois tous les hiérarques du PS et de la droite au milieu des dirigeants du monde des affaires les plus influents de France (cac40) et enfin de l'inénarable et à l'honnêté syndicale sans pareil François Chérèque qui a été nommé à titre discrétionnaire et selon son bon plaisir par Hollande inspecteur général de l'IGAS, emploi de haut fonctionnaire normalement réservé aux diplômés de l'ENA.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Seul slogan acceptable:entendu aujourd'hui Detruisons le medef et l'etat.

 

Le 25 mars libérons la planète de la pub !

http://www.deboulonneurs.org/

Article publié le samedi 12 mars 2016

 

(PNG)

Cette année encore, libérons, ne serait-ce que le temps d’une journée, la planète de la publicité !

la difference entre la pauvreté et lesclavage ou l apartheid, cest que ce nest pa suen construction humaine : a l origine l homme est pauvre, il est nu et il n a rien

seule la richesse est uen construction humaine par le travail accumulé par les hommes

Amen...

mais calme toi prends tes medocs , ils t'ont fait du mal les curés , cela se voit , 

Tiens, 78150, là où je vis. Le Chesnay / Rocquencourt, ville de nouveaux riches imbus d'eux-mêmes, toujours prêts à écraser ou dépasser les autres avec leurs gros 4x4, et ne sachant que répandre du béton vert (pelouse sans fleurs ou fruits) dans leurs jardins.

Un endroit où il faisait encore bon vivre, pourtant, il y a encore 30 ans.

 En écoutant ce matin sur les ondes de France Inter la chanson "L'OPPORTUNISTE"  de Jacques Dutronc (paroles de Jacques Lansmann)  je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement avec Mitterrand et à Hollande tellement on y retrouve d'étranges  similitudes avec ces politiciens capables de tout pour conquérir le pouvoir et le conserver :

Je suis pour le communisme
Je suis pour le socialisme
Et pour le capitalisme
Parce que je suis opportuniste

Il y en a qui conteste
Qui revendique et qui proteste
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je n'ai pas peur des profiteurs
Ni même des agitateurs
Je fais confiance aux électeurs
Et j'en profite pour faire mon beurre

Il y en a qui conteste
Qui revendique et qui proteste
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je suis de tous les partis
Je suis de toutes les patries
Je suis de toutes les coteries
Je suis le roi des convertis

Il y en a qui conteste
Qui revendique et qui proteste
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je crie vive la révolution
Je crie vive les institutions
Je crie vive les manifestations
Je crie vive la collaboration

Non jamais je ne conteste
Ni revendique ni ne proteste
Je ne sais faire qu'un seul geste
Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
Toujours du bon côté

Je l'ai tellement retournée
Qu'elle craque de tous côtés
A la prochaine révolution
Je retourne mon pantalon

Mais comment un hiérarques du PS aurait-il pu conquérir le pouvoir en France s'il n'avait pas été un opportuniste de la politique en se  faisant passer pour un politicien de gauche (la main sur le coeur) alors qu'en réalité il ne l'a jamais été de sa vie sauf par tactique ou calcul politique et opportunisme électoraliste pour conquérir le pouvoir, le conserver et mener une politique de droite quasiment la même que la droite traditionnelle sauf dans le domaine sociétal afin de donner le change et ainsi faire croire que la gauche serait plus morale que la droite classique ?

 

 

  • Nouveau
  • 18/03/2016 06:58
  • Par

Peut-être faudrait-il réfléchir à organiser les manifs le samedi car faire grève coûte de l’argent et les salariés ne peuvent se le permettre avec la crise

je sens qu'on va nous proposer une journée de manif de temps en temps le samedi, s'il fait beau, pour que tout le monde puisse y aller, et qu'aucun patron ne perde d'argent ....

les pauvres ouvriers, avec leur canapé ikéa à crédit, et leur iphone à 600€ ...

Sur 1 200 employés, on doit être à peine une vingtaine aujourd’hui

Nous ne sommes pas beaucoup du lycée, on n’a pas réussi à obtenir que l’après-midi soit banalisée

les ouvriers n'en ont rien à foutre, et les lycéens attendent qu'on leur donne le droit de faire craquer les cours : la messe est dite.

le 9, j'ai discuté avec mon copain jojo du syndic, et on est tombé d'accord : on commence par un mois de grève, pour qu'ils retirent ce projet absurde, et on en fait un deuxième juste derrière, pour les vacciner, et être sùr qu'ils ne rechutent pas : c'est la seule solution à nos yeux.

malheureusement, on a réalisé que tout le monde autour de nous était très bien pourvu en iphone, et que leur choix était fait.

mais c'est pas une république ....

 

Raison de plus de l'abattre...

en effet proposer aux gens deux mois de greve, je ne sais pas dans quel syndicat vous etes mais sans doute un assez peu habitué aux mouvements sociaux

croyez vous que le s gens ont envie de perdre deux mois d e salaire, et de voir l activité de elurs entreprises et les commerces arrétés pendantd eux mois?

 

faut revenir sur terre !

c pour cela qu'il faut faire des micro greves ....

 

mon copain est délégué cgt et j'ai démissionné de mon mandat fo. on est relativement habitué aux movements sociaux, parce qu'on travaille à la sncf, et parce qu'on les fait toutes, du début à la fin. si vous avez d'autres questions à ce sujet ...

on sait qu'une grève d'un jour ne sert à rien étant donné qu'une de 15 jours, suivie il est vrai par 5% d'ouvriers courageux et déterminés, ne sert à rien.

les gens en effet ne veulent pas perdre 2 mois (ni même une semaine) de salaire, ne veulent pas partir en retraite 5 ans plus tard, ne veulent pas perdre leur cdi, ne veulent pas perdre leurs congés, et veulent surtout une nouvelle voiture .... et finalement ils perdront tout.

il ne faut pas croire, qu'en mettant 60€ dans la cagnotte (un jour de grève), les dirigeants vont lacher 2 ans de cotisations retraite supplémentaire. les ouvriers ne savent pas compter, mais les dirigeants, si ! un jour de grève, contre une loi bien pourrave, c'est du pain béni pour eux.

il faut investir à hauteur des résultats espérés ... mais ça, l'ouvrier avec son canap ikéa et sa télé à crédit, qui va crever dans 2 ans, il ne peut pas le comprendre. il y a bientôt le mondial, vous comprenez : il y a tout de même des priorités.

maintenant, ne vous inquiétez pas pour les entreprises et les commerces. ils auront baissé leur froc, bien avant la fin d'un mois de grève totale. 

 

 

  • Nouveau
  • 18/03/2016 07:50
  • Par

Pour aboutir à un résultat positif, il ne faudrait pas que les manifestations soient trop " bon enfant". Ca risque de ne pa être suffisant.

Ce qui a des chances d'être suffisant, c'est le nombre, et l'approbation du public, même non manifestant (ils le savent, les dirigeants, ils ont aussi, à côté des sondages bidon pour manipuler, de vrais sondages pour les informer).

mais que fait le systeme ?

normalement on devrait trouver des robots humains , des zombis

et on voit la des jeunes capable de raisonner 

mais cela ne va pas fonctionner ... Langue tirée

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

complotiste .... ? Innocent

 

Mouais... ça blablate pas mal... mais pour ce qui concerne la mobilisation... c'est... mort. Dommage, l'occasion était pourtant belle !

En tous cas, l'excellent slogan selon lequel "Le jour où les socialistes rétabliront l'esclavage, la CFDT négociera le poids des chaînes" trouve, ici, une fois encore, une fois de plus, tout son sens...

Il ne reste plus qu'à espérer qu'un jour... ce sera une fois de trop !

PS = CFDT = Même (absence de) combat !

 

 

On touche le fond comme en Grece On touche le fond comme en Grece

J'adore !!!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Faire des manifs le samedi ou le dimanche je ne pense pas que ce soit une bonne idée ou alors en complement car pour gagner qq chose, il faut avoir qq à perdre et faire grève c'est marquer sa determination à ne rien ceder meme si l'on perd du salaire et c'est la seule action qui fait vraiment peur au patronat car lui aussi il y perd.je précise que je ne suis pas rentiere et que je mangerai des pates si je dois faire greve longtemps.

et comme disait ma grand mere "on a rien sans rien"

+1 Sylviealine

Et encore, si il n'y avait que cette nouvelle loi comme ignominie politique pour cause de grève totale et absolue... Les salariés qui ne bougent pas ont bon dos : ne pas se priver au minimum de 1 à 3 jours de salaire sur un mois pour hypothéquez leur futurs et celui de leurs enfants, tout ça sous le prétexte des "factures à payer" quelle excuse misérable, on voit que c'est la trouille du patron plus qu'autre chose, la force de l'habitude...! Vivre à crédit est un double esclavage.

Un peuple uni n'est jamais vaincu mais le peuple ne l'est pas donc a déjà perdu. Le système c'est moi et moi : nous avons rencontré l'ennemi, et c'est nous ! - C.Q.F.D.

  • Nouveau
  • 18/03/2016 13:21
  • Par

Et maintenant ? Quelle liaison avec les syndicats "réactifs" (non collaborationnistes") ? 

Et surtout, quel débouché politique ?  

Une incidente...  Eh les gars !...  C'est quoi cette une ?...

Le retrait de Poutine de Syrie... pas même une brève... On rêve ou quoi ?

ils ont passé un deal , c'est soit devenir un journal de propagande ou fermer MDP ....

 

Mediapart pro US et UE n'a peut-être déjà plus d'indépendance non plus.

Mais bien sûr.

Il est évident que les médias du type Le Monde, Libé, Le Figaro ou autres, détenus par des milliardaires ou des marchands d'armes, sont, eux, bien évidemment objectifs.

Que croyez-vous trouver ici ? De la philosophie de cuisine ? Du discours politique de récré ? Allez donc voir ailleurs si l'herbe est plus verte.

Avant de manifester pour les conditions de travail et la précarité du travail, il faut déjà pouvoir tout simplement travailler. Hors du travail il n'y en a pas et plus on mettra des contraintes aux entreprises, et moins les jeunes pourront accéder à l'emploi. Est ce que le gouvernement pourra assurer aussi la sécurité de l'entreprise? S'il peut assurer les bons de commande de l'entreprise alors l'entreprise pourra assurer la sécurité de l'emploi aux salariés!! Les jeunes n'ont plus de rêves entrepreneuriales, tout ce qu'ils veulent c'est la sécurité, le fonctionnariat, que c'est triste...

Faux, du travail il y en a, et il y en aurait encore plus si

  • On s'intéressait aux énergies renouvelables (plusieurs centaines de milliers d'emplois potentiels) ;
  • Les 1% ne s'accaparaient pas tout le gain de productivité amené par l'industrialisation et l'informatisation ;
  • On valorisait et concrétisait les filières scientifiques, porteuses d'innovations et de progrès ;
  • On arrêtait de faire des cadeaux au Medef pour qu'il crée des emplois, ce qu'il n'a fait, ne fait et ne fera JAMAIS.
  • Nouveau
  • 18/03/2016 17:12
  • Par

Que le gouvernement ne soit pas confronté à une bavure policière...çà sonnera sa fin.

D'après les infos qui convergent des universités, les présidents de celles ci n'hésitent plus à faire donner du garde mobile en toute violation des franchises universitaires.  A Strasbourg ce sont 5 jeunes qui ont fini à l'hosto pour des plaies au crâne occasionnées par des coups de matraque alors que RIEN ne justifiait l'emploi de la force. 

Hommes de pouvoir, vieux schnoques aux portefeuilles remplis d'actions, faites attention à la manière dont vous usez de ce pouvoir . 

 

Que l'esprit  de Malik Oussékine vous hante, tas de petits supplétifs que vous êtes.Criant

 

 

 

Franchement c'est drôle cela rappelle de bons souvenirs ces manifs de lycéens et étudiants, de grosses rigolades. 

"Devaquet, si tu savais, ta réforme, ta réforme, Devaquet, si tu savais, ta réforme où on se la met "

"Jospin t'es foutu, les lycéens sont dans la rue"

un peu plus tard la lutte contre le CIP... 

On a bien rigolé, on a adoré ce sentiment de solidarité, la lutte commune, s'opposer. Et on a gagné!

Avec du recul, il faut bien admettre qu'on s'est gentiment laissé manipuler par l'extrême gauche. On était bien consentants, on formait nos âmes de révolutionnaires...  du moment qu'il faisait beau et qu'on pouvait louper les cours. Et à vrai dire, c’était le principal but.

 

Traitez moi de vieux con, mais mes souvenirs sont clairs, et à la vue des images, on peut dire que les lycéens et étudiants semblent eux aussi heureux de se laisser manipuler...

Dommage pour cette loi, qui est bonne. L'extrème gauche nous enfonce encore.

Merci pour ce florilège de la mauvaise foi de cette gauche sclérosée.

S'il ne faut retenir qu'une phrase, je pense que c'est celle-ci :

  • Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.

Cette formulation est tellement caricaturale qu'elle en est drôle, et montre parfaitement la logique de manipulation de l'extrême gauche !

Merci encore Hervé

 

 

 

nouveau          Pénible, pénible... 

Come dit l'autre : "qu'avez-vous fait de votre jeunesse ?"  

En pleurs

Merci à toi, Polo Popo !

Polo Popo, c'est rigolo !

et par dessus le marché elle réclame (l'Entreprise ) de prélever VOS impôts  ...  la boucle sera bientôt bouclée et tous bien enchaînés au "marché"!

Message adressé aux dirigeants:

On vous demande de penser le changement, pas de changer le pensement (non ce n'est pas une faute d'orthographe )

 

 

Avant de manifester pour les conditions de travail et la précarité du travail, il faut déjà pouvoir tout simplement travailler. Hors du travail il n'y en a pas et plus on mettra des contraintes aux entreprises, et moins les jeunes pourront accéder à l'emploi. "  

Avant de manifester pour les conditions de travail et la précarité du travail, il faut déjà pouvoir tout simplement travailler. Hors du travail il n'y en a pas et plus on mettra des contraintes aux entreprises, et moins les jeunes pourront accéder à l'emploi. "  

Avant de manifester pour les conditions de travail et la précarité du travail, il faut déjà pouvoir tout simplement travailler. Hors du travail il n'y en a pas et plus on mettra des contraintes aux entreprises, et moins les jeunes pourront accéder à l'emploi. "  

Avant de manifester pour les conditions de travail et la précarité du travail, il faut déjà pouvoir tout simplement travailler. Hors du travail il n'y en a pas et plus on mettra des contraintes aux entreprises, et moins les jeunes pourront accéder à l'emploi. "  

Et tant qu'on y est, faisons baisser les salaires des chinois en important toujours à plus bas coûts, sans restrictions des coûts de transport, ainsi nous pourrons faire baisser les salaires des français pour augmenter les revenus des capitaux !
Non mais je rêve !

Si vous pouviez arrêter de prendre les autres pour des c*ns et nous expliquer comment 1% de l'humanité détient désormais 50% des richesses.

À moins bien sûr que les slogans soient votre unique forme de réflexion...

  • Nouveau
  • 18/03/2016 20:03
  • Par

 

A propos de la  LOI ESCLAVAGE dit  "Valls - Macron - El Khomri " et au vu de l'énième  collaboration zélée de la CFDT, il me semble qu'il est intéressant de revenir à certaines sources historiques. Car l'Histoire, ce n'est pas la seule corvée obligatoire apprise à l'école, au collège, au lycée ou à l'université, c'est un savoir expérimental humain nécessaire à l'éveil individuel et la compréhension collective des pouvoirs politiques et économiques, de l'Histoire du crime de masse et en "stéréophonie " aussi et surtout, l'histoire humaine de l'expérience de la liberté et des conquêtes sociales de cette même liberté qui valident dans le marbre des lois et des constitutions cette expérience là, afin de ne pas la laisser mourir comme lettre morte.

 

Il s'agit donc ici, d'accepter une petite "expérience de pensée Machiavélique " au sens ou les enseignements de Machiavel au Prince, s'adresse aussi souterrainement à l'éveil des foules, à la conscience de la multitude sur le fonctionnement du pouvoir du Prince, et plus précisément dans le texte qui suit, sur le pouvoir de l'époque, en l'occurence des USA  esclavagistes du XVIII ° siècle et des services d'un "consultant" Européen William Lynch :

 

Loi Esclavage "Valls- Macron-El Khomri " et voyage- retour en 1712 :

 

Discours de l'esclavagiste William Lynch en 1712 , commenté et analysé par Léon Kidjimalé Grant.

 

http://centrafrique-presse.over-blog.com/article-le-discours-de-l-esclavagiste-william-lynch-commente-et-analyse-par-leon-kidjimale-grant-115506430.html

 

- A méditer -

 



 

Loi esclavage, ben voyons ! Vous ne craignez pas le ridicule vous!

 

Et puisque vous semblez aimer verser dans l'intellectualisme de citations mal digérées, je vous propose l'archi classique de Talleyrand:

Tout ce qui est excessif est insignifiant.

Merci Ô lumière de l'esprit !

Sacré Polo Popo !

Polo Popo, c'est rigolo !

 

De toutes façon ,  après un record battu sur Change.org , et surtout une mobilisation énorme de Gauche contre un pseudo gouvernement de gauche  (et des jeunes en plus qui ne se font pas enfûmer alors que c'est la norme en ce moment encore), il n'y a plus ruen à prouver encore.

Les lois, les pratiques, les sinistres, le programme caché d'Hollande et ses couchés Sarkozystes, ne sont pas de gauche. Ils ont été elu sur une ruse. Et le pire c'est que cette ruse à été faite avec Sarkozy (d'aillerus, il revient, grace à Hollande et des chiens de garde, comme d'habitude,  pour être sûre de faire un peu plus de connerie, en voyant son pote Hollande plus décompléxé que lui).

2 sujets d'Envoyer Spécial sur France 2..

- Un premier sujet  où des jeunes expriment pourquoi ils sont contre ces saloperies de lois MEDEF offertent par Hollande Valls etc.....

- En deuxième, bien opportaun pour Valls, parlant de la guerre des gauches (Julien Dray contre Rocard, et donc Valls - en gros guerre des droites déjà).

Puis Envoyer Spécial incinue que Pouria Amirshahi, Benoît Hamon, et même le couché Dray, instrumentaliserait l'UNEF comme à l'époque  où Hollande Dray le faisaint contre Rocard (ex-employer de Sarkozy- Mentor de Bauer , Valls, Fouks, aussi).

Sauf que la fin montre une UNEF fidele à l'époque Dray qui se couche sur le texte de Waffen VALLS.

 

  • Nouveau
  • 19/03/2016 11:40
  • Par

Evacuation par les CRS de l'université de Tolbiac © StreetPressTV

nouveau  

La police sert tous les régimes avec la même violence bête et butée. Là, ce sont les faux "socialistes" au gouvernement : JULES MOCH  EST  DE  RETOUR  !

Pitoyable. 

Autre exemple de hollando-mochitude, l'attaque conjointe de la flicaille valsiste et d'un groupuscule fasciste contre la manif de jeudi à Marseille :

http://13.pcf.fr/85094

Si les bouffons de Solferino s'imaginent qu'ils peuvent nous impressionner, ils en seront pour leurs frais.

nouveau       GABAS

Merci pour le lien et l'info. Soutien.

Aux manifestants. Pas à notre cher PC tant qu'il s'acoquinera avec le P"s". À la base de jouer. Exit Laurent and co...

  • Nouveau
  • 19/03/2016 22:16
  • Par

Lire Michel Leis sur le blog de Paul Jorion :

Michel Leis  / " Compétition " :

http://www.pauljorion.com/blog/2016/03/17/competition-par-michel-leis/#more-83597

 

Loi "Esclavage" pas mal le terme  .. mais quelle pauvre conception humano occidentale ! pour bien d'autres "civilisations", qui se propagent grace au merveilleux Mooooonde Global, c'est normal l'esclavage, n'est ce pas top l'humain qui (re)devient lui même une marchandise ..?

Contre la Loi sur le Travail et pour une convergence des luttes : voilà l'appel à la Nuit Rouge du 31 mars !

APPEL À LA NUIT ROUGE - 31 MARS 2016 #NuitRouge #NuitDebout #Rêve Générale © Compagnie Jolie Môme


C'est quoi l'idée ?

Nous étions nombreux à la Bourse du travail le 23 février dernier.
Le journal Fakir avait pris l'initiative de cette soirée "Leur faire peur" dans la lancée de l'énergie des salles bondées où était projeté le film Merci Patron.
Syndicalistes, intellos, zadistes, ouvriers, mal-logés, étudiants, précaires... Ce soir-là nous nous sommes retrouvés, nous nous sommes rencontrés, nous avons échangé.
Tous ont parlé des nombreuses mobilisations en cours et de leur nécessaire convergence pour construire autre chose.


Et la Nuit Rouge c'est quoi ?

A la question « COMMENT LEUR FAIRE PEUR ? », la réponse a été unanime : « Nous ne rentrerons pas chez nous après la manif du 31 mars ».
LE JEUDI 31 MARS, on participe donc à la manif nationale à Paris. Mais après le défilé, on ne rentre pas chez nous.
On occupe une place, un lieu, on verra bien où. On fait une projection géante de Merci patron !, à rigoler tous en chœur. On se fait des concerts pour la bonne humeur. Et aussi, surtout : on cause. On essaie d'inventer un truc, un point de fixation des espoirs et des luttes.

 

Y'a un site : http://www.convergence-des-luttes.org/

 

Alors faites tourner !
Et on se voit le 31 !

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale