Carige: Le gouvernement ne restera pas passif, dit Salvini

Par
Le gouvernement italien ne se contentera pas d'observer passivement la situation si aucune solution impliquant des investisseurs privés n'est trouvée pour Banca Carige, a déclaré vendredi Matteo Salvini, vice-président du Conseil, à Reuters.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MILAN (Reuters) - Le gouvernement italien ne se contentera pas d'observer passivement la situation si aucune solution impliquant des investisseurs privés n'est trouvée pour Banca Carige, a déclaré vendredi Matteo Salvini, vice-président du Conseil, à Reuters.