Draghi: La politique accommodante de la BCE reste capitale

Par
L'économie en zone euro reste dépendante des taux bas assurés par la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), qui utilise la prolongation de son programme de rachats d'actifs pour repousser dans le temps les anticipations de hausse du coût du crédit, a dit vendredi le président de la BCE, Mario Draghi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - L'économie en zone euro reste dépendante des taux bas assurés par la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), qui utilise la prolongation de son programme de rachats d'actifs pour repousser dans le temps les anticipations de hausse du coût du crédit, a dit vendredi le président de la BCE, Mario Draghi.