L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, dira la BoJ

Par
La Banque du Japon (BoJ) devrait annoncer la semaine prochaine que l'inflation restera sans doute inférieure à son objectif de 2% jusqu'à la fin de l'exercice budgétaire clos le 31 mars 2022, ont déclaré des sources jeudi, ce qui implique que la banque centrale restera ultra-accommodante durant tout ce temps.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) devrait annoncer la semaine prochaine que l'inflation restera sans doute inférieure à son objectif de 2% jusqu'à la fin de l'exercice budgétaire clos le 31 mars 2022, ont déclaré des sources jeudi, ce qui implique que la banque centrale restera ultra-accommodante durant tout ce temps.

Cette faiblesse de l'inflation oblige la banque centrale à garder des taux proches de zéro, avec tout ce que cela implique pour les marges des banques, en particulier les banques régionales, confrontées au vieillissement de la population et à un exode des clients vers les grandes villes.

Dans un rapport semestriel sur le secteur bancaire publié mercredi, l'institut d'émission observe que près de 60% des banques régionales risquent d'être en déficit dans une dizaine d'années si le crédit aux entreprises continue de diminuer.

Dans ses nouvelles prévisions trimestrielles, qui paraîtront la semaine prochaine, la BoJ pourrait légèrement réduire ses projections de croissance et de prix sur l'exercice en cours, qui sera clos le 31 mars 2020, en raison du ralentissement de la croissance externe, ont ajouté les sources au fait de ses délibérations.

La BoJ donnera également ses premières projections pour l'exercice budgétaire 2021, avec une inflation qui dépasserait 1,5% sans pour autant atteindre son objectif.

"L'inflation tient mais n'accélère pas beaucoup", a dit l'une des sources. "L'inflation évoluera peu à peu vers les 2% mais la cadence sera au mieux modérée."

Avec un objectif d'inflation hors de portée et une conjoncture mondiale morose, la BoJ, à l'instar des autres grandes banques centrales, doit remettre à plus tard la normalisation de sa politique monétaire.

Au terme de sa réunion de politique monétaire de deux jours le 25 avril, la BoJ confirmera sans doute sa politique de pilotage des taux courts vers le seuil de -0,1% et des taux longs autour de zéro, politique dite de contrôle de la courbe des rendements.

Elle devrait également répéter que l'économie japonaise renouera avec une expansion modérée au second semestre 2019.

"Tant que l'économie est en bonne forme et qu'il n'y a pas de choc extérieur de grande ampleur, la BoJ peut rester sans rien faire même si l'inflation n'est pas à 2%", a expliqué l'une des sources.

Au vu des prévisions publiées en janvier, la BoJ prévoit une inflation de base de 1,1% sur l'exercice en cours et de 1,5% sur le prochain, avec des taux de croissance respectifs de 0,9% et 1,0%.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale