Intérim, l'autre krach social

Par
14% des agents de Pôle emploi ont fait grève, jeudi, contre les conséquences de la fusion entre l'ANPE et l'Unedic et pour réclamer des moyens. Parmi les nouveaux chômeurs qui affluent au guichet, il n'y a pas que les licenciés. Des centaines de milliers d'intérimaires disparaissent en silence: ils sont la première variable d'ajustement de la crise. Le nombre de missions d'intérim s'effondre (graphique). Focus sur ces invisibles de la crise, dont les rangs devraient encore grossir au cours des prochains mois avec l'arrivée de 600.000 jeunes sur le marché du travail à la rentrée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chiffre de l'intérim n'a rien de confidentiel. Il est accessible en deux clics sur le site internet de l'assurance-chômage. Parce que l'intérim est très sensible à la conjoncture (il augmente quand elle s'améliore, il se dégrade quand elle se dégrade), c'est un excellent indicateur en temps réel de la situation économique. Depuis des mois, il ne cesse de se dégrader.