A Monaco, le catalogue de la fraude bancaire et de l'évasion fiscale

Par et Geoffrey Livolsi

Blanchiment, évasion fiscale... La plongée dans les comptes gérés par la banque Pasche à Monaco éclaire crûment les mécanismes permettant de masquer la destination finale ou l'identité des bénéficiaires réels de centaines de milliers d'euros. Troisième volet de notre enquête sur le bureau monégasque de cette filiale du Crédit Mutuel-CIC.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des dizaines de milliers d’euros déposés régulièrement en liquide, sans justificatif crédible sur l’origine des fonds. Une société-écran versant plus de 500 000 euros sur son compte tout neuf, et les redistribuant 24 heures plus tard vers d’autres banques. Des virements suspects vers des casinos caribéens. Certaines pratiques internes interdites par toutes les règles d’audit et de contrôle bancaire… La plongée opérée par Mediapart dans les comptes gérés par le bureau monégasque de la banque Pasche de 2010 à 2013 permet de dresser un effarant catalogue de pratiques bancaires suspectes, voire tout simplement illégales. Un parfait manuel pour apprenti fraudeur.