KPMG épinglé par les autorités britanniques

Par
Le Financial Reporting Council (FRC), autorité de tutelle des pratiques d'audit au Royaume-Uni, a dénoncé lundi la "détérioration inacceptable" des services de KPMG et promis un contrôle plus strict des quatre principales entreprises du secteur.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - Le Financial Reporting Council (FRC), autorité de tutelle des pratiques d'audit au Royaume-Uni, a dénoncé lundi la "détérioration inacceptable" des services de KPMG et promis un contrôle plus strict des quatre principales entreprises du secteur.

Dans un communiqué, le FRC fait état d'une dégradation sensible des résultats de ses inspections et ajoute que les "Big Four" - qui incluent aussi PwC, EY et Deloitte - doivent agir rapidement pour inverser cette tendance et atteindre les objectifs qu'il leur a assignés.

"Il y a eu en particulier une détérioration inacceptable de la qualité d'une firme, KPMG", écrit le FRC dans son communiqué. "Cinquante pour cent des audits réalisés par KPMG auprès de sociétés du FTSE 350 ont nécessité des améliorations pas seulement limitées, contre 35% l'année précédente."

En conséquence, le FRC va augmenter de 25% ses inspections des audits réalisés par KPMG pendant l'exercice financier 2018/2019, une mesure jamais encore prise.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de KPMG, qui faisait déjà l'objet d'une enquête du FRC pour sa certification des comptes de Carilion, l'entreprise de BTP dont la faillite a fait scandale en Grande-Bretagne.

Les quatre autres sociétés d'audit inspectées par le FRC, BDO, Grant Thornton, Mazars et Moore Stephens, ont au contraire montré des résultats en amélioration.

"A un moment où la confiance de l'opinion publique dans les entreprises et leurs comptes vacille, les Big Four doivent améliorer la qualité de leurs audits et le faire rapidement", a déclaré le directeur général du FRC, Stephen Haddrill.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale