G-20: la marche en aveugle des banquiers centraux

Par
La Banque de France a réuni à Paris, avant le G-20, les dirigeants des principales banques centrales afin d'examiner le lien entre les «déséquilibres globaux» et l'instabilité financière, illustré par la crise financière globale. Etat des lieux et des connaissances pas rassurant du tout.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un groupe d'aveugles qui cherchent la porte de sortie après avoir perdu leurs cannes blanches: c'est l'impression, assez inquiétante, que donne aujourd'hui un «panel» réunissant les patrons des principales banques du monde, réunis vendredi à Paris avant le début des travaux du 20 des ministres des finances et banquiers centraux, pour débattre du lien entre «déséquilibres globaux et stabilité financière». Que du beau monde: l'Américain Ben Bernanke, l'Anglais Mervyn King, le Japonais Masaaki Shirakawa, l'Européen Jean-ClaudeTrichet et, last but not least, le Chinois Zhou Xioachuan.