La réforme de l’assurance-chômage donne la priorité à la baisse des allocations

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Prioritaire » et « absolument nécessaire »La ministre du travail Élisabeth Borne ne cesse de le répéter : la réforme de l’assurance-chômage est « bonne » et ne finira pas aux oubliettes. Ses deux premiers volets, appliqués dès la fin 2019, ont été suspendus courant 2020, à cause de la crise du Covid-19. Un autre volet, prévu pour avril 2020, n’a jamais vu le jour : il a été reporté de trimestre en trimestre.