Les mouvements sociaux sont-ils solubles dans l'austérité?

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'un des paradoxes de la période actuelle est la faiblesse des mouvements contestataires, alors même que le capitalisme traverse une des plus graves crises de son histoire. Crise grecque, déclin de l'altermondialisme, échec des organisations syndicales et des mobilisations sociales... Première partie de notre analyse au long cours avec l'économiste de l'Ehess, Cédric Durand, et le sociologue du CNRS, Lilian Mathieu, auteurs de deux ouvrages sur le capitalisme et les luttes parus début 2010.