PARIS, 19 mai (Reuters) - Le gouvernement français a promis vendredi aux représentants syndicaux de l'équipementier GM&S Industry qu'il rencontrerait à nouveau les constructeurs automobiles français avant le 23 mai pour les inciter à augmenter leurs commandes à l'usine de la Creuse menacée de liquidation judiciaire.