Vers une inquiétante banalisation de la Caisse des dépôts

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Merci pour cet éclairage nécessaire pour dissiper les brumes.

Sous couvert de bonne gouvernance, d'efficacité, de modernisation, de souplesse de gestion, la CDC perdrait une spécificité qui lui a fait traverser deux siècles d'histoire (parfois mouvementée).

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

apl-sucree-1

Admirons ce style, a droite je donne, au centre je donne a gauche je double et je rafle le tout ......                                                         

                                                                     le-macronneteau-1.jpg  

Macron:

- vendre les logements sociaux aux "pauvres" (1)

- par des "prêts" genre dexia,

- titriser la "dette"...

Et hop ! Un "argent dingue" d'"économisé" pour la "croissance" des "entreprises" qui défont... euh...... pardon... "font", oui, "font" la fraaaaance, mooooooonsieur. Romaric peut déjá anticiper une crise majeure dans les entreprises vitales de la maintenance patrimoniale, sauf les copains de bern, évidemment.

(1) il faut qu'ils se prennent en main, ces salauds: ils n'ont qu'à travailler pour obtenir un diplôme qui "vaut" quelque chose sur le "marché", blanquer va leur faire une "offre", et apprendre à se nourrir tous seuls, ces feignasses. Les niels rachèteront dans dix ans les mieux placés.

La croissance est nulle. Alors comment faire pour tenir les 3 pourcent de déficit ? 3%, 3%, 3%, 3%, 3%, 3%, 3%....

Sinon fessée de Frau Merkel. Pire Moscovici pourrait se fâcher.

Notre destin tient aux humeurs de comptables.

 

 

"""Heureusement qu'il y a Laurent Mauduit et quelques autres qui attirent notre attention sur les mauvais coups des barons voleurs qui nous gouvernent"""

Exact.  Merci Mauduit  (et deux ou trois autres) !

 

  • Nouveau
  • 20/06/2018 09:00
  • Par

La Caisse des Dépôts et Consignations a changé de nom, elle s’appelle maintenant

«Banque Des Territoires»

banque-des-territoires

C'est une filiale du groupe CDC qui a été créée récemment.

Pour être plus précis, pas tout à fait une filiale: la Banque des Territoires n'est pas une structure juridique.

Elle regroupe différentes directions de l’Établissement public (les prêts aux bailleurs sociaux, collectivités locales et leurs "satellites" , les investissements en fonds propres dans les projets locaux, les activités bancaires) + 2 filiales : la SCET (société d'ingénierie de projets) et CDC Habitat (ex SNI) : Filiale immobilière , premier bailleur de France qui gère plus de 400 000 logements

OK merci.

la  mesure vertueuse va servir d"élément de langage pour vendre tout le projet , mais elle n'est qu'une suggestion:  "Il invite en conséquence le gouvernement à envisager un encadrement réglementaire des rémunérations versées aux membres de la commission de surveillance, par exemple sous la forme d’un plafond fixé par décret comme c’est notamment le cas pour la rémunération des membres de certaines autorités administratives ou publiques indépendantes. »

 

"la CDC avait été placée dès 1816 sous la protection du Parlement pour la défendre contre l’avidité des gouvernements."
Macron,  pas à pas,  supprime tout contre-pouvoir

Merci à Laurent Mauduit de ne pas se comporter comme un lapin qui serait pris dans les feux de la com  des Nuisibles

 

Merci M. Mauduit : je crains néanmoins que ce sujet complexe ne passe loin au-dessus des cerveaux des Français qui seront "informés" par les infographies de 2 minutes à la lenglet :-(

Je vois un point "positif" principal à la marche forcée du berger allemand macron : il faudra tout reconstruire.

Mais surtout, les compromissions avec l'esprit républicain auront été tellement bien "intégrées" (CACHEES !!) dans le maquis de textes technos qu'il faudra tout reprendre à zéro et nécessairement simplifier pour tout reconstruire.

Il est temps de nous y mettre : c'est à la portée d'une intelligence collective citoyenne si elle se décide à se structurer. Une chose est acquise : nous avons compris qu'ils sont déterminés et pressés, à nous d'en tirer les conclusions.

Ugh.

 

paquet d'onde, 

"""Il faudra tout reconstruire ... Il faudra tout reprendre à zéro et nécessairement simplifier pour tout reconstruire."""

Exact.  Et c'est bien pour cela que j'ai toujours pensé et dit que, plutôt d'appeler le mouvement "France Insoumise"  (position négative),  il aurait dû s'appeler

" Reconstruction et Partage "  

(position positive),  ce qui est beaucoup plus mobilisateur et ... peu aisément attaquable. 

CDT.

 

 Cela fait maintenant pas mal de temps (ça doit remonter à Giscard !) que, lorsque j'entends le mot "modernisation", je suis prise de nausées, de sueurs froides, et de tremblements. Je me retire alors dans mon abri anti-atomique... faute de posséder une kalachnikov.

Parfois même, je me retrouve aux Urgences - ou j'attends quatre heures et pour me faire insulter en qualité d' hypocondriaque yell.

Ce vocable s'est substitué à celui de "libéralisation" car trop de monde a fini par réaliser qu'il signifiait l'exact contraire de la liberté, de l'égalité, de la fraternité inscrites au fronton de toutes nos Maisons...

Je kiffe tous les articles de Laurent Mauduit : merci à lui.

La privatisation de la CDC, c'est la mère de toutes les privatisations.
Considérer que le "parlement" est un contre-pouvoir, c'est la meilleure plaisanterie involontaire, jamais proférée sur Mediapart.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale