La bataille européenne des stewards, hôtesses et pilotes de Ryanair continue

Par

Le Portugal, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, la Hollande… Depuis cet été, la compagnie Ryanair est visée par une grève européenne, inédite par son ampleur et le nombre de pays impliqués. Ryanair est pour la première fois questionné frontalement sur son modèle social low cost. Le mouvement pourrait se poursuivre en septembre, selon les syndicats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils se sont rencontrés dans un aéroport à Madrid, ont discuté dans un café à Lisbonne, échangé à l’infini sur leur groupe WhatsApp entre le nord et le sud de l’Europe, pour tenter de donner un coup d’arrêt au « modèle Ryanair ». Après une grève surprise des personnels de cabine portugais à Pâques, les salariés de Ryanair ont réussi leur coup, lançant cet été une grève contre le pionnier du low cost aérien, impliquant des travailleurs belges, portugais, italiens, hollandais et allemands.