Le groupe Bolloré engage une bataille avec le Gabon

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Raquel Garrido va, bien évidemment, dénoncer sur C 8 le comportement du groupe Bolloré en Afrique.

Ce sera la preuve de la totale liberté d'expression dont elle dispose.

laughing

capture-garrido-c-8

capture-garrido-bollore-lancetre

  • Nouveau
  • 19/09/2017 12:28
  • Par

Pour savoir comment faire, il va demander conseil à Tapie et à Sarko

  • Nouveau
  • 19/09/2017 12:35
  • Par

Tropisme anti français ...Toujours...

donc pour vous, l'information c'est de l'anti-France... vous en avez des bonnes, comme toujours.

"heureux les simples d'esprits" comme on dit, vous irait très bien... Mais au fait, une question me taraude l'esprit, pourquoi êtes vous abonné à Médiapart??

Y'a du tapie chez le bolloré. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Si jamais Bolloré l'emportait, je crains le pire pour tous les peuples de cette planète, déjà que la finance est toute puissante, si maintenant ce sont des tribunaux arbitraux qui vont rendre la "justice" comme pour l'escroc Tapie, nous avons du mouron à nous faire, et pas qu'un peu! 

boloré n'a pas gagné, et si l'auteur de l'article ne se trompe pas, à priori c'est plutôt mal parti pour lui.

Si le contrat n'est pas précis, ça profitera à l'état gabonais, ce qui serait une très bonne nouvelle tongue-out

Au détail près que le cadastre, nécessaire à la définition des terrains concernés est du ressort de l'Etat et que c'est de sa faute si ladite annexe n'a pas été rédigée.

ha ... à force de taper sur bolloré on va se retrouver à  se faire accuser de soutenir bongo  ...

une annexe, une annexe ? pour quoi faire ? une bonne poignée de main, entre gens du même monde, ça suffit, non ?

Pour définir la zone sur laquelle l'exclusivité joue, c'est utile.

Le Groupe Bolloré, avec ses monopoles sur la logistique sur toute cette partie de l'Afrique, fait que la cherté de la vie dans cette zone empêche toutes les évolutions économiques malgré les efforts des entreprises et les États

Mais la faute revient en premier lieu aux dirigeants pourris de ces mêmes pays de la zone

Le libéralisme c'est bien car ça met les entreprises en concurrence pour le meilleur ( c'est ce qu'on nous serine).... mais là, c'est pas bien parce que ça met en concurrence et donc c'est déloyal.

Ds tout ce bizeness, qu'est ce qui revient aux travailleurs et aux Gabonais ? les larmes et la sueur.

C'est beau le libéralisme....

  • Nouveau
  • 19/09/2017 19:47
  • Par

bientôt un coup d'Etat au Gabon, et poursuites devant la cour de justice internationale

A moins que tout ce beau monde se fasse étriper par les gabonais, ce ne serait pas la première fois!

Le partenariat public privé PPP néocolonial :

"... Si le Gabon a décidé de lancer la construction d’un nouveau port, c’est parce que le groupe Bolloré n’a pas respecté tous ses engagements, dit-on du côté de Libreville. Le gouvernement gabonais reproche à l’industriel français de ne pas avoir fait les investissements qu’il attendait. Le port était « de plus en plus déclassé », assure l’expert déjà cité, parlant d’une durée moyenne trop longue pour le déchargement des bateaux. Les autorités ont en outre estimé que Bolloré pratiquait des tarifs d’acconage (chargement, déchargement…) excessivement élevés, avec une incidence importante sur le coût de la vie, le Gabon vivant essentiellement de biens importés. Elles ont demandé à plusieurs reprises à leur partenaire français de réviser ses prix, sans être entendues. Des associations de consommateurs se sont aussi plaintes de cette situation. « Les tarifs prohibitifs de la manutention et du transit font que le prix du kilo de riz, aliment de base, est trois à cinq fois plus élevé que dans le reste de la région », a déclaré en 2014 le président de l’association SOS Consommateurs. Un an plus tard, un industriel du bois a déploré « l’écart entre le prix que l’on paye et un service qui n’est pas performant. Exporter un conteneur à Owendo revient deux à trois fois plus cher qu’à Douala », au Cameroun. (...)"

Mais le gouvernement du Gabon indépendant peut réagir, et le fait.

Ce que les gouvernants en France-même ne font jamais, pour autant qu'on sache : ils sont complices du pillage de fonds publics par le secteur privé.

Avant les privatisations, la gestion par le privé était prétendue moins chère et de meilleure qualité...

Cf. les concessions autoroutières, le tunnel sur la ligne Lyon-Turin etc.

  • Nouveau
  • 20/09/2017 21:05
  • Par

BOLLORE et la sale Françafric et tous les autres 

Les français sont hai de plus en plus en Afrique noire Francophone cherhcez pourquoi de FOCCART à BOLLORE et tous les autres , ils se foutent des africains que ce soit en ôte d'ivorie ou ailleurs au CAmeroun et j'en passe 

 

les situations de monopoles ne sont pas bonnes surtout lors qu'il s'agit de sociétés dont la vocation est de faire du profit.La concurrence est normale dans le contexte actuel car cela remet les pendules à l'heure.
  • Nouveau
  • 21/09/2017 13:08
  • Par

BOOLORE catho macho mépris des africains affairisme barbouzard et FRANCAFRIC en Afrique francophone avec les satrapes au pouvoir les dictateur de la France côte d'Ivoire -Togo-Cameroun etc en afrique francophone

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

J’ai tenté à plusieurs reprises et pendant plusieurs jours de joindre, par courriel et par téléphone, directement et via son secrétariat, le responsable de la communication du groupe Bolloré, Michel Calzaroni. Son secrétariat m’a fait savoir à chaque fois qu’il était très occupé mais prévoyait de me rappeler rapidement. Cela n’est cependant pas arrivé.