Paris et Berlin pour un impôt sur les sociétés minimum, selon la presse

Par
Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, souhaite un impôt sur les sociétés minimum afin d'empêcher les entreprises d'abuser de l'optimisation fiscale, écrit le Handelsblatt, citant un expert fiscal de l'OCDE.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, souhaite un impôt sur les sociétés minimum afin d'empêcher les entreprises d'abuser de l'optimisation fiscale, écrit le Handelsblatt, citant un expert fiscal de l'OCDE.