La Grèce sort du plan de sauvetage mais garde sa dette

Par

Après des années d’austérité, la Grèce sort officiellement ce lundi de son troisième et dernier plan de renflouement, avec l’espoir de pouvoir de nouveau se financer sur les marchés. Mais la question de la dette, qui atteint désormais 180 % du PIB, reste entière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après des années d’austérité, la Grèce sort officiellement ce lundi de son troisième et dernier plan de renflouement financier, d’un montant de 86 milliards d’euros, avec l’espoir de pouvoir de nouveau se financer à terme sur les marchés. Mediapart vous propose de relire notre article publié fin juin, lors de la finalisation de l’accord qui entre en vigueur ce lundi.