Mitsubishi dit que l'alliance sera difficile à gérer sans Ghosn

Par
L'alliance des constructeurs automobiles Renault, Nissan et Mitsubishi sera difficile à gérer sans son président Carlos Ghosn, qui fait face à des accusations de malversations financières au Japon, a déclaré mardi le directeur général de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - L'alliance des constructeurs automobiles Renault, Nissan et Mitsubishi sera difficile à gérer sans son président Carlos Ghosn, qui fait face à des accusations de malversations financières au Japon, a déclaré mardi le directeur général de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko.