Au CNRS, plus de 200.000 euros détournés

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’information figure, discrètement, sur deux pages du Bulletin officiel du CNRS de juillet dernier, qui en compte 258. Une certaine Mme S., gestionnaire d’un laboratoire qui n’est pas nommé, a été révoquée (c’est-à-dire licenciée sans pouvoir bénéficier de ses droits à la retraite) le 19 juillet 2017 du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), pour avoir détourné à son profit au moins 214 000 euros.