Evasion fiscale: Kering visé par une nouvelle plainte pénale en Suisse

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis que Mediapart a révélé l’ampleur de l’évasion fiscale opérée par Kering en Suisse, les ennuis s’accumulent pour le géant français du luxe (Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga, Bottega Veneta), propriété de la famille Pinault. À la suite de l’enquête pénale réalisée en Italie, le groupe a fait savoir fin janvier que le fisc de la Péninsule lui avait notifié un redressement fiscal de 1,4 milliard d’euros. Et Kering risque de devoir se défendre sur un nouveau front judiciaire, en Suisse cette fois.