SNCM, SNCF: les factures astronomiques du déni à la française

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En février dernier, la cour d’appel administrative de Marseille a confirmé la condamnation de la Collectivité de Corse (ex-CTC) à indemniser l’armateur Corsica Ferries pour avoir, des années durant, subventionné la concurrence déloyale de l’ex-SNCM (aujourd’hui liquidée au profit de la nouvelle compagnie privée Corsica Linea), une pratique condamnée par les autorités de la concurrence française et européenne. En première instance, un an plus tôt, Corsica Ferries avait obtenu une indemnisation de 84 millions d’euros, qui viendront logiquement alourdir la facture finale, supérieure au milliard d’euros, que les errances économiques et sociales de l’ancienne compagnie maritime publique Société nationale Corse-Méditerranée auront coûtée en une quinzaine d’années au contribuable français.