Credit Suisse et UBS doivent améliorer leurs plan d'urgence, dit BNS

Par
UBS et Credit Suisse, les deux premières banques suisses, doivent encore améliorer leurs plans d'urgence pour se conformer à de nouvelles règles, qui entreront en vigueur à la fin de 2019, concernant les établissements "trop grands pour faire faillite" ('too big to fail'), a annoncé jeudi la Banque nationale suisse (BNS).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ZURICH (Reuters) - UBS et Credit Suisse, les deux premières banques suisses, doivent encore améliorer leurs plans d'urgence pour se conformer à de nouvelles règles, qui entreront en vigueur à la fin de 2019, concernant les établissements "trop grands pour faire faillite" ('too big to fail'), a annoncé jeudi la Banque nationale suisse (BNS).