Minc et Riboud font fortune malgré la crise

Par
Alain Minc va percevoir la somme de 14,4 millions d'euros, pour moitié en œuvres d'art pour moitié en biens professionnels. De son côté, le PDG de Danone, Franck Riboud, pourrait réaliser une plus-value de 3,3 millions d'euros sur ses stock-options. Révélées par Wansquare, ces deux informations confirment que la crise est «grotesquement psychologique» (dixit Minc). En tout cas pour certains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il en va des très grandes fortunes comme des plus grosses entreprises : elles sont imperméables à la crise. C'est ce que suggèrent deux informations publiées récemment par le site Internet d'information financière Wansquare. Ce site a d'abord révélé lundi que le conseiller occulte de Nicolas Sarkozy et de quelques grands patrons parisiens, Alain Minc, va percevoir la somme de 14,4 millions d'euros, pour moitié en œuvres d'art, pour l'autre en biens professionnels, au terme d'une opération de réduction du capital de sa société de conseil.