Au bord de l'asphyxie, l'Afpa est dans la rue

Par

À l'heure où la nouvelle direction de cet énorme organisme de formation professionnelle s'apprête à lancer un plan de refondation, les syndicats appellent à la grève générale et à des manifestations dans toute la France ce jeudi 22 novembre. Une mobilisation exceptionnelle pour faire pression sur le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« L’Afpa peut vivre et se développer, c’est aujourd’hui le gouvernement qui détient la clef » ; « Il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’État ? Ce dernier vient de faire un cadeau fiscal de 20 milliards d’euros aux entreprises ! » ; « Il suffirait que l’État décide de faire entrer 50 000 demandeurs d’emploi supplémentaires en formation pour que l’Afpa retrouve un équilibre financier ! »