Christine Lagarde rempile pour cinq ans au FMI: affligeant

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En l’absence de toute autre candidature, le conseil d’administration du Fonds monétaire international, qui représente les 188 pays membres, a anticipé la reconduction de Christine Lagarde à la tête de l’organisation multilatérale pour un second mandat de cinq ans. Cet été, l’ancienne ministre des finances de Nicolas Sarkozy assurera donc sa propre succession. Et pourtant, rien de ce qui s’est passé ces cinq dernières années n’est venu contredire ce que nous écrivions en juin 2011 (lire ici) à savoir qu’elle était « professionnellement non qualifiée et moralement indigne » d’occuper cette position.