Mediapart publie les offres confidentielles des repreneurs du «Monde»

Par

Les trios Bergé-Niel-Pigasse et Perdriel-Orange-Prisa ont chacun déposé, lundi, une offre de reprise du groupe La Vie-Le Monde dont nous révélons les détails ainsi que le plan B concocté par Robert Monteux et ses épargnants. Le sort du Monde devrait se jouer dans les huit jours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Monde était résigné. Il s'agite. Le dépôt, lundi 21 juin, de deux offres fermes – Pigasse-Bergé-Niel ou Perdriel-Prisa-Orange – a donné le signal d'une série de scrutins qui doivent décider de l'identité du repreneur de l'ensemble du groupe La Vie-Le Monde. Jeudi 24 et vendredi 25 juin, les sociétés des personnels qui disposent d'un droit de veto vont décider de perdre leur contrôle capitalistique, vendre le groupe et se prononcer sur l'identité du repreneur.