Ghosn: L'Elysée ne croit pas à une machination de Nissan

Par
L''Etat français ne croit que l'affaire Carlos Ghosn soit le fruit d'un complot pour faire sortir Nissan de l'alliance avec Renault, mais reconnaît qu'elle reflète des failles dans la relation entre les deux groupes qu'il va falloir réparer, a dit à Reuters une source de l'Elysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L''Etat français ne croit que l'affaire Carlos Ghosn soit le fruit d'un complot pour faire sortir Nissan de l'alliance avec Renault, mais reconnaît qu'elle reflète des failles dans la relation entre les deux groupes qu'il va falloir réparer, a dit à Reuters une source de l'Elysée.