Paris et Tokyo affichent de nouveau un front uni sur Renault-Nissan

Par
Les ministres français et japonais de l'Economie ont réaffirmé jeudi dans un communiqué commun le soutien de leurs gouvernements à l'alliance entre Renault et Nissan, quelques heures après l'éviction de Carlos Ghosn de la présidence du groupe automobile japonais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Les ministres français et japonais de l'Economie ont réaffirmé jeudi dans un communiqué commun le soutien de leurs gouvernements à l'alliance entre Renault et Nissan, quelques heures après l'éviction de Carlos Ghosn de la présidence du groupe automobile japonais.