Daniel Cohen: «La crise n'a pas surpris les économistes»

Par et
Les «16 nouvelles questions d'économie contemporaine» défrichent les nouveaux terrains de l'économie. L'ouvrage collectif, co-dirigé par Daniel Cohen et Philippe Askenazy, aborde des thèmes plus politiques, plus sociétaux: de la crise financière à la société de défiance en passant par la préservation de l'Etat providence ou le travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Daniel Cohen est économiste, professeur à l'Ecole normale supérieure, directeur du Cepremap (Centre pour la recherche économique et ses applications). Il vient de co-diriger avec Philippe Askenazy un ouvrage collectif 16 Nouvelles Questions d'économie contemporaine (Albin Michel), en prolongement d'un premier livre les 27 Questions d'économie contemporaine publié il y a deux ans. Les thèmes abordés cette fois-ci sont cependant plus politiques, plus sociétaux. «Ce n'est pas un choix», explique Daniel Cohen, «juste le reflet de la recherche économique actuelle. On a ramassé les copies des uns et des autres. Il apparaît depuis plusieurs années que les économistes donnent une place beaucoup plus grande aux phénomènes qui relèvent de la sociologie. Et cette fécondation est très bonne.»

La crise a-t-elle accéléré ces recherches ?