La France, ce paradis fiscal inconnu

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils vont partir ! Depuis plusieurs semaines, les conseillers fiscaux multiplient les alertes et les avertissements : les familles fortunées  françaises sont sur le chemin de l’exil fiscal. Les dernières annonces de la campagne électorale ne peuvent que les pousser  à abandonner la France : d’un côté, François Hollande propose de taxer à 75 % les revenus supérieurs à un million d’euros, de l’autre, sur le modèle des États-Unis, Nicolas Sarkozy veut  créer un impôt sur les revenus du capital pour les exilés fiscaux, en leur demandant de s'acquitter auprès du fisc français de la différence entre l'impôt payé à l'étranger et ce qu'ils auraient eu à verser en France. Comment ne pas percevoir cela comme une déclaration de guerre contre les riches ?, dénoncent, les uns après les autres, les experts fiscaux.