Vivendi se tourne vers des acteurs industriels pour Universal, selon Bloomberg

Par
Vivendi se tourne désormais plutôt vers des acteurs industriels pour céder une participation dans sa filiale Universal Music Group (UMG) alors que certains fonds d'investissement rechignent à se porter candidats face au prix réclamé pour le numéro un mondial de la musique enregistrée et à la lenteur de la procédure, rapporte Bloomberg, citant des personnes proches du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

(Reuters) - Vivendi se tourne désormais plutôt vers des acteurs industriels pour céder une participation dans sa filiale Universal Music Group (UMG) alors que certains fonds d'investissement rechignent à se porter candidats face au prix réclamé pour le numéro un mondial de la musique enregistrée et à la lenteur de la procédure, rapporte Bloomberg, citant des personnes proches du dossier.