«Complément d’enquête»: Bolloré réclame 50 millions d’euros à France 2

Par

Vincent Bolloré réclame 50 millions d'euros à France 2, pour avoir rediffusé jeudi soir un « Complément d'enquête » qui lui était consacré. Le but est d'intimider la presse et de la dissuader d'enquêter.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Le groupe Bolloré hausse le ton contre la presse. Dénonçant « une volonté avérée de lui nuire en le dénigrant gravement » à travers une émission « totalement à charge », la société a annoncé vendredi qu'elle réclamait 50 millions d'euros à la chaîne télévisée France 2, pour avoir rediffusé jeudi soir un « Complément d'enquête » consacré à son patron Vincent Bolloré.

Usant de la censure à Canal+ depuis qu’il en a pris le contrôle, multipliant les plaintes en diffamation contre les journaux dès qu’une enquête l’embarrasse, Vincent Bolloré franchit donc un pas de plus, en annonçant une plainte contre France 2, assortie d’une demande d’indemnités considérable. Quelles que soient les suites de cette procédure, on en comprend l’objet : par l’énormité de la somme, il s’agit d’intimider la presse et de décourager toute tentative d’enquête sur le groupe Bolloré.

Le communiqué du groupe Bolloré annonçant cette plainte peut être téléchargée ici ou consultée ci-dessous :

Le communiqué de presse du groupe Bolloré Le communiqué de presse du groupe Bolloré

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale