Des filiales de Mitsubishi Materials ont falsifié des données

Par
Mitsubishi Materials a confirmé jeudi que ses filiales avaient falsifié des données sur des produits, notamment des pièces détachées pour l'automobile et l'aéronautique, dernier cas en date d'une série de scandales sur le contrôle qualité impliquant des fabricants japonais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - Mitsubishi Materials a confirmé jeudi que ses filiales avaient falsifié des données sur des produits, notamment des pièces détachées pour l'automobile et l'aéronautique, dernier cas en date d'une série de scandales sur le contrôle qualité impliquant des fabricants japonais.