Ascometal fixé sur son sort le 29 janvier

Par
Le sort du sidérurgiste Ascometal et de ses 1.350 salariés sera tranché lundi par la chambre commerciale du tribunal de Strasbourg qui dira qui, de l’Anglo-Indien Liberty House ou du Suisse Schmolz + Bickenbach, reprendra le producteur d’aciers spéciaux, a-t-on appris de source syndicale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - Le sort du sidérurgiste Ascometal et de ses 1.350 salariés sera tranché lundi par la chambre commerciale du tribunal de Strasbourg qui dira qui, de l’Anglo-Indien Liberty House ou du Suisse Schmolz + Bickenbach, reprendra le producteur d’aciers spéciaux, a-t-on appris de source syndicale.