Le CSA est-il en train de faire main basse sur le net ?

Par

Depuis sa nomination, le Conseil supérieur de l'audiovisuel milite pour faire de son instance une nouvelle autorité de régulation du Web, au risque de s'attirer les foudres des acteurs de l'Internet, qui dénoncent les risques d'atteintes à la liberté d'expression ou encore à la neutralité du net. Face au choc des cultures qui s'annonce, son président se défend de vouloir appliquer « des règles prévues pour la télévision des années 80 ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur l’Internet français, l’homme à suivre du moment n'est pas un énième gourou du web, mais un énarque, ancien directeur de cabinet du Premier ministre Lionel Jospin, et depuis janvier 2013 nouveau président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) : Olivier Schrameck.