Poursuivie pour fraude, UBS fait le ménage chez les Français non déclarés

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les agissements passés d’UBS pour attirer les fortunes hexagonales sont désormais largement connus, c’est maintenant une autre partie qui se joue dans l’ombre. Celle qui consiste pour la grande banque – cible d’une enquête en France pour démarchage illicite et blanchiment de fraude fiscale – à parcourir le chemin inverse : se débarrasser au plus vite de tous les Français titulaires de comptes non déclarés. Ceux qui n’avaient pas franchi le pas, fin 2009, lors de la mise en place de la « cellule de dégrisement » par le gouvernement Sarkozy ou n’avaient pas pu transférer leurs fonds sous des cieux plus cléments, sont sommés de régulariser leur situation ou de prendre la porte.